Le port d’un appareil dentaire est un équipement incontournable à recommander pour certains patients atteints des problèmes orthodontiques. En effet, ce modèle varie selon la nature du traitement et des problèmes de la dentition concernée. Le port dudit appareil est démontré scientifiquement très avantageux pour les patients.

Fonctions principales des appareils dentaires

Pour commencer, l’utilisation d’un appareil dentaire joue un rôle orthodontique. En effet, il permet d’aligner la position dentaire, garder les dents saines, retrouver l’équilibre fonctionnel, voire même ajouter une mastication pour corriger le grand écart des incisives. Puis, le port de l’appareil dentaire joue un rôle esthétique-fonctionnel et un excellent système de contention. Aussi, techniquement, il n’a plus sa raison d’être lorsque vos dents ne présentent plus aucune forme d’anomalie ou de malposition ou d’écart dentaire ou de chevauchement dentaire ou d’écart diastème dentaire, voire même d’harmonie des dents maxillaires. En outre, celui-ci peut agir sur les écarts de croissance des maxillaires ou en tant qu’aligneur, voire même de disjoncteur…

Par ailleurs, il existe différents types d’appareils dentaires conçus pour aboutir à ces fins. À savoir l’appareil orthodontique et celui orthopédique. En effet, l’appareil orthopédique permet de décaler la croissance des maxillaires, de jouer un rôle de disjoncteur pour rapetisser la mâchoire du haut et harmoniser la croissance des dents. Par contre, l’appareil orthodontique permet en général de déplacer les dents. Sur ce, vous pouvez choisir entre : les aligneurs ou gouttières transparentes, l’appareil dentaire amovible (pour corriger la croissance osseuse de la face ou le dysfonctionnement oral ou voire même la malposition des dents spécifiques), l’appareil dentaire fixe, les attaches linguales ou brackets fixés sur chaque dent, les bagues (un outil multifonction en céramique ou en métal), la contention (fil collé derrière les dents ou appareil dentaire amovible), le faux palais. À cela s’ajoute les gouttières occlusales-désengrènement-thermoformées pour les risques d’usure dentaire ou anomalie de posture ou cervicalgie ou acouphène ou migraine ou fatigue musculaire articulaire ou faciale ou autre, les OAM ou orthèse avancée mandibulaire, la prothèse dentaire et bien d’autres.

Avantages de faire appel à un chirurgien dentiste

Grâce à sa mission, il est le mieux placé pour s’occuper des soins dentaires (dent, gencive, maxillaire) et pour ainsi garder ou retrouver l’esthétique du sourire. Puis, en choisissant le bon chirurgien dentiste, vous pouvez profiter d’une meilleure qualité de service, d’un suivi médical entre 1 à 3 ans lorsque le patient dispose d’une assurance complémentaire, du remboursement de ses honoraires par ladite assurance et/ou par la Sécurité sociale, un meilleur rapport qualité prix d’intervention, etc.

Découvrir tous les avantages d’utiliser un appareil dentaire

En général, l’utilisation des appareils dentaires permet de redresser l’ensemble de la dentition. Il permet ainsi de limiter les risques d’apparition d’abcès dentaire ou de carie dentaire ou gingivite ou de malocclusion et bien d’autres. Autrement dit, ils sont conçus pour préserver les dents saines étant donné même que tous les appareils choisis sont d’une hygiène et qualité irréprochable. Ensuite, sur le pan physique, le port des différents types d’appareil dentaire garantit au patient une forme de réhabilitation à la fois esthétique et fonctionnelle. Puis, en ligne, vous pouvez découvrir différents types de produit s’y rapportant. À savoir l’aligneur, l’ancrage osseux, les attaches linguales, les bagues discrètes, la chirurgie maxillo-faciale, le faux palais, les gouttières transparentes, le modèle de contention (fixe ou amovible), le modèle fixe, le modèle amovible ou semi-amovible et entre autres. Tous les appareils disponibles présentent un aspect discret, fin, toléré et transparent.

Aussi, les honoraires liés au traitement de la dentition ou au placement desdits appareils sont remboursables lorsque le patient dispose d’une assurance complémentaire couvrant ce type de frais. En France, la Sécurité sociale peut les rembourser à hauteur de 70% de la base de remboursement fixe. Par contre, le remboursement peut être à hauteur de 100% du tarif de la convention par semestre jusqu’à 16 ans. Par la suite, la durée totale de l’intervention, plus précisément de la pose dudit appareil, varie entre en 1 à 3 ans. En outre, les patients mineurs peuvent débuter depuis l’âge de 4 à 5 ans pour mastiquer ou bien ventiler ses dents…